Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


OMS : les études sur le virus H5N1 mutant ne peuvent pas être publiées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OMS : les études sur le virus H5N1 mutant ne peuvent pas être publiées

Message par Secu Entre Nous le Sam 18 Fév - 19:05

OMS : les études sur le virus H5N1 mutant ne peuvent pas être publiées


GENEVE, 17 février– Les études sur le virus H5N1 mutant ne peuvent pas être publiées avant que soit effectuée une nouvelle évaluation des « paramètres de sécurité », a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

A l'issue deux jours de discussions à huis clos, Gregory Hartl, porte-parole de l'OMS a indiqué que les « recherches dans le domaine doivent être publiées pour des raisons de santé publique ».

Le Dr Ron Fouchier, du Centre médical universitaire Erasmus aux Pays-Bas, a ajouté, que les experts ont estimé que « les études ne peuvent pas être publiées avant que soit effectuée une nouvelle évaluation des « paramètres de sécurité ». Durant cette période, dont la durée n'est pas connue, les recherches sur ce virus seront suspendues.

Interrogé sur la réévaluation des paramètres de sécurité, Didier Houssin, expert français présent à la réunion, a déclaré : « pour rassurer tout le monde il a été conclu qu'il serait souhaitable que de nouvelles vérifications de sécurité soient effectuées ». Il a ajouté que « c'est une étape indispensable avant la reprise des recherches. »

Didier Houssin a expliqué que dès que la reprise des recherches seront autorisées, « elles seront orientées vers une meilleure connaissance du fonctionnement du virus car il mute souvent. » « La menace est réelle, elle ne doit pas être sous-estimée car elle pourrait être transmissible de l'homme à l'homme. »

La première équipe de chercheurs, dirigée par Ron Fouchier, travaillent au centre médical universitaire Erasmus de Rotterdam ( Pays-Bas). Cette dernière avait annoncé, en septembre 2011, avoir créé une mutation du virus de la grippe aviaire potentiellement capable de se transmettre facilement entre mammifères et potentiellement entre humains.L'autre équipe, dirigée par le virologue Yoshihiro Kawaoka, est implantée à l'Université du Wisconsin à Madison (Etats-Unis).

Suite à la déclaration sur la création d'une mutation du virus H5N1, une quarantaine de scientifiques spécialisés dans le domaine des virus de la grippe avaient appelé à un moratoire de deux mois sur ce type de recherche d'où la réunion à l'OMS.

L'OMS a déclaré que depuis 2003, 584 cas humains de H5N1 avaient été identifiés, dont 346 décès, dans 15 pays. L'Indonésie est le pays plus affecté tant en termes de personnes affectées que de victimes mortelles.

Secu Entre Nous

Nombre de messages : 428
Points : 910
Date d'inscription : 21/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum