Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


Syrie: plus de 90 morts dans la région de Houla, selon des militants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Syrie: plus de 90 morts dans la région de Houla, selon des militants

Message par Braveheart le Sam 26 Mai - 19:24

Syrie: plus de 90 morts dans la région de Houla, selon des militants

Créé le 26-05-2012 à 12h50 - Mis à jour à 19h11 Réagir

BEYROUTH (AP) — Les militants syriens accusent les forces du régime de Bachar el-Assad d'avoir perpétré un massacre dans des villages du secteur de Houla, dans la province centrale de Homs, où plus de 90 personnes ont été tuées en 24 heures, selon le bilan avancé samedi par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, basé en Grande-Bretagne.

Les Nations unies ont annoncé l'envoi sur place d'une équipe d'observateurs. Si le bilan est confirmé, il s'agirait d'une des attaques les plus meurtrières depuis le début du mouvement de contestation contre le régime du président Bachar el-Assad en mars 2011.

Samedi en fin de matinée, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, basé en Grande-Bretagne, estimait que plus de 90 personnes avaient tuées depuis vendredi à la mi-journée dans le secteur du village de Houla, à environ 40km au nord-ouest de la ville de Homs, dans le centre-ouest de la Syrie. Contacté via la messagerie Skype, un militant local a affirmé que 12 personnes étaient mortes dans des bombardements sur Houla et 106 autres dans un assaut des milices shabiha, des bandes armées fidèles au régime, sur un village voisin.

Ce militant, qui a donné comme nom Abu Yazan, a raconté que les troupes avaient commencé à bombarder le village de Houla après une manifestation anti-gouvernementale qui avait commencé après la prière du Vendredi. Ensuite, a-t-il affirmé, les shabiha ont donné l'assaut au village de Taldaw, juste au sud de Houla, attaquant des maisons et tirant sur des civils: "ils ont tué des familles entières, des parents jusqu'aux enfants, mais ils se sont concentrés sur les enfants". Selon lui, la plupart des habitants tentaient de fuir samedi dans la crainte de nouveaux massacres.

Sur des vidéos amateur mises en ligne sur Internet, on voit des dizaines de corps, parmi lesquels ceux de nombreux enfants, gisant dans plusieurs pièces et recouverts de draps et de couvertures. L'un des films montre apparemment les cadavres de 14 enfants, alignés sur le sol. Une autre vidéo montre au moins une dizaine d'autres corps, étendus sur ce qui semble être le sol d'une mosquée.

D'après un autre militant Abou Walid, nombre de femmes et d'enfants portaient des blessures par arme blanche.

Toujours selon les militants syriens, les forces fidèles au régime venaient de villages des environs qui sont, eux, majoritairement de confession alaouite, comme la famille Assad, au sud de Houla. "Notre coin est sunnite et les villages avoisinants sont alaouites", comme la famille Assad, expliquait Abou Walid, pour qui cette attaque était clairement motivée par "la haine religieuse".

La télévision officielle syrienne a imputé le "massacre" de Houla à des "groupes terroristes armés", l'expression consacrée par le régime pour désigner les opposants.

Le gouvernement syrien interdisant à la plupart des médias de travailler sur son territoire, ces vidéos, comme les informations données par les militants, ne pouvaient être confirmées de source indépendante.

Ahmad Fawzi, le porte-parole de l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Kofi Annan, a informé l'Associated Press par email samedi que des observateurs de l'ONU étaient en route pour Houla.

Quelque 250 observateurs des Nations unies ont été déployés en Syrie pour vérifier la trêve censée être entrée en vigueur le 12 avril dernier dans le cadre du plan de sortie de crise proposé par Kofi Annan. Mais ce cessez-le-feu est violé chaque jour, malgré leur présence.

L'annonce du massacre a suscité de vives condamnations des groupes d'opposition syriens, dont beaucoup dénoncent les réticences de la communauté internationale à intervenir en Syrie.

Bassma Kodmani du Conseil national syrien, groupe d'opposition en exil, a appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à "examiner la situation à Houla et à déterminer la responsabilité des Nations unies au regard de tels massacres, expulsions, et déplacements forcés de quartiers entiers". L'Observatoire syrien pour les droits de l'Homme a durci le ton dans une déclaration accusant les pays arabes et la communauté internationale d'être complices des violences "à cause de leur silence sur les massacres que le régime syrien a commis".

Membres permanents du Conseil de sécurité, la Russie et la Chine ont bloqué jusqu'ici tout projet de résolution condamnant la répression sanglante menée par le régime du président Bachar el-Assad qui a fait plus de 9.000 morts, selon l'ONU, depuis le début de la contestation contre son régime à la mi-mars 2011.

Le nouveau ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a condamné samedi "les atrocités infligées quotidiennement à son propre peuple par Bachar el Assad et son régime", soulignant que "la communauté internationale doit se mobiliser encore davantage pour arrêter le martyre du peuple syrien".

"Avec ces nouveaux crimes, ce régime assassin enfonce encore davantage la Syrie dans l'horreur et menace la stabilité régionale", estime le chef de la diplomatie française dans un communiqué. Appelant à la mise en oeuvre "sans délai" du plan de Kofi Annan, Laurent Fabius a précisé qu'il s'entretiendrait dimanche avec l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe et qu'il prenait immédiatement des contacts pour réunir à Paris le Groupe des pays amis du peuple syrien". AP
source
avatar
Braveheart
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 1104
Points : 2817
Date d'inscription : 03/09/2008

http://hri-secu.forumsjobs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum