Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


Le Stress au Travail est lié au Mode de Management actuel ????(interview)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Stress au Travail est lié au Mode de Management actuel ????(interview)

Message par Cixot le Sam 13 Sep - 15:55

''((((("Le stress au travail est lié au mode de management actuel"
Hibou : Comment faites-vous la différence entre le stress et ses conséquences, provenant du monde du travail et celui de la vie privée ?

Dominique Huez : Comme professionnel, je ne me pose jamais la question de repérer le stress de la vie privée. La question que je me pose, c'est : est-ce que ce qui fait souffrance, ce qui serait éventuellement à l'origine de cette dépression, peut s'expliquer par le travail de la personne ?

Et pour instruire cette question, je demande aux personnes de me dire comment ça se passe aujourd'hui. Et c'est de ce que cette personne me donne à comprendre du côté de son travail qu'on arrive à repérer tous les deux si son activité professionnelle est l'origine de ses difficultés.

Alors j'aurais envie de répondre simplement, mais de mon point de vue de médecin du travail, je n'ai vraiment pas de difficultés pour identifier l'origine du stress.

Par contre, il est des situations de troubles psychiques, de difficultés mentales, où je ne comprends rien. Dans ces situations-là, c'est très rarement le travail qui en est la cause, et parfois, il s'agit de pathologies psychiatriques lourdes.

louis.c : Tout le monde se plaint du stress dans les entreprises. Au fond, la cause numéro un, n'est-elle pas l'absence de reconnaissance ?

Dominique Huez : Pour ma part, je n'emploie jamais le vocabulaire du stress parce que je ne sais pas si l'on parle du travail ou si l'on parle de la santé.

Mais en la matière, j'ai l'impression que le stress pour vous, et à raison, c'est ce que je nomme la souffrance au travail, et je suis bien d'accord pour dire que l'absence de reconnaissance de la contribution, de ce que l'on fait dans le travail, à la fois par ses pairs mais aussi par son encadrement, est essentiel.

C'est certain que c'est par la dynamique de la reconnaissance qu'on construit son identité dans le travail, et donc sa santé.

Anti-heros : L'accélération que subit l'humanité depuis l'industrialisation, et plus spécialement dans le monde maintenant informatisé de l'entreprise en Occident, n'a-t-elle pas comme première conséquence la surchauffe, accentuée par une obligation de rendement optimal ?

Dominique Huez : Oui, mais je pense que c'est une explication partielle. Il y a de mon point de vue la conjonction de deux grands mécanismes à l'origine des psychopathologies, à la fois, comme vous dites, l'intensification, la densification du travail, la réduction dramatique des marges de manœuvre, la disparition des espaces de respiration... et d'autre part, les conséquences désastreuses d'un nouveau management qui ne prend pas en compte la réalité du travail, mais gère les individus par indicateurs et se contente de mesurer les écarts avec les résultats prescrits.

Dans ce cadre-là, l'évaluation des performances est un dispositif de menace absolument redoutable, parce qu'il se propose de juger les personnes sur leur être, sur le paraître, la conformation, et fait totalement l'impasse sur le travail réellement déployé, c'est-à-dire sur le faire et le faire avec autrui.

Dans ces conditions, il ne peut y avoir aucun système de reconnaissance, aucune coopération, c'est l'effondrement des collectifs de travail, c'est le chacun pour soi, c'est la désolation, et ce sont les risques de bascule dans tout ce que l'on appelle aujourd'hui les risques psychosociaux.

lol : Le mode de management actuel a-t-il un lien avec le stress des salariés, ces salariés qui sont de plus en plus autonomes et à qui on demande de plus en plus d'initiatives ?

Dominique Huez : Oui, le mode de management actuel a à voir avec le développement du stress, parce que derrière ce qu'on appelle l'autonomie, c'est en réalité la prescription des résultats et le fait que le travail aujourd'hui est une boîte noire, totalement aveugle pour le management, pour les collègues, voire pour le salarié lui-même.

Dans ces conditions, ce qui est essentiel, c'est évidemment l'importance des marges de manœuvre, mais aussi la possibilité de discuter, de délibérer avec les collègues, en un mot, d'avoir pour partie la main sur ce qu'on fait.

A cette condition, effectivement, la souffrance qu'on trouve naturellement dans le milieu professionnel au sens où, si travailler c'est subvertir les difficultés organisationnelles, cela a forcément un coût, mais c'est aussi cela qui peut être transformé en plaisir, parce que cela peut être source et de créativité, et de lien social.

Mais si les possibilités pour faire seul et avec les autres sont de plus en plus réduites, il n'y a plus de dynamique de plaisir possible, la culpabilité surgit et le risque de retournement de la violence contre soi devient majeur.

proton : Je ne suis pas issu d'une école d'ingénieur et j'occupe un poste d'ingénieur. Je me sens incompétent et je n'arrive pas à en parler. Je fais tout pour masquer ma gêne mais cela me pèse lourdement, au point que je ne veux rien faire pour ne pas apparaître ridicule. Je me cache, je perds confiance en moi. Je suis tétanisé quand on vient me demander des comptes. Que faire ?

Dominique Huez : Ce que j'entends, c'est la culpabilité majeure que génère chez vous la difficulté à réaliser la tâche prescrite dans un environnement où votre histoire, la construction de vos compétences sont peu ou mal prises en compte.

Souvent, dans le milieu de l'encadrement, l'individualisme règne en maître du fait de la construction de la guerre de tous contre tous liée aux excès de l'individualisation du management.

Même pour l'encadrement, travailler, c'est faire avec les autres. Un des problèmes majeurs de l'encadrement, c'est qu'il est aujourd'hui quasiment illicite d'oser vouloir discuter, délibérer de ses difficultés professionnelles avec ses pairs. ))))))))))

source Le Monde 0908
avatar
Cixot
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 782
Points : 1633
Date d'inscription : 01/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum