Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


Paris: Les trois femmes kurdes retrouvées mortes ont été «sans doute exécutées», dit Valls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris: Les trois femmes kurdes retrouvées mortes ont été «sans doute exécutées», dit Valls

Message par tekken le Jeu 10 Jan - 11:51

Paris: Les trois femmes kurdes retrouvées mortes ont été «sans doute exécutées», dit Valls

Créé le 10/01/2013 à 07h26 -- Mis à jour le 10/01/2013 à 11h37


FAIT DIVERS - Elles ont été retrouvées dans les locaux du centre d'information du Kurdistan, dans le 10e arrondissement...

Trois femmes kurdes ont été retrouvées mortes dans la nuit de mercredi à jeudi, tuées chacune d'une balle dans la tête, dans les locaux du centre d'information du Kurdistan, au 147 rue la Fayette, dans le 10e arrondissement de Paris. Manuel Valls, bousculant légèrement son agenda pour l'occasion, s'est rendu sur place, peu après 9h.

Ces femmes ont été «tuées, sans doute exécutées». «C'est un fait grave, inacceptable, d'où ma présence ici», a déclaré le ministre de l'Intérieur, après s'être rendu dans le bâtiment, où se trouvent toujours les corps. «Dans ce quartier (...), je suis aussi venu exprimer ma compassion», a-t-il poursuivi, assurant que «les autorités françaises» étaient «déterminées» à «faire la lumière» sur cette affaire.
«On a la haine»

Entre 200 et 300 membres de la communauté kurde se sont rassemblés devant le bâtiment, encadrés par un cordon de policiers. «Nous sommes tous PKK», scandent-ils.

Elise, qui vit en France depuis 21 ans, regrette la mort de ces femmes, qui étaient «des braves gens». Selon elle, ces meurtres ont peut-être été commis «pour saboter le projet de paix entre le nouveau gouvernement turc et les kurdes». «On a la haine, on se sent seuls», raconte-t-elle, estimant «ne pas avoir de soutien de la part de l'Etat français».

La coprésidente du Mrap (mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples), présente sur place indique que «l'une des victimes était en liaison avec le mouvement pour les questions kurdes». «C'était quelqu'un d'extrêmement dévoué à la cause kurde, elle voulait la paix», souligne-t-elle, déplorant «un crime abominable».

Une minute de silence a eu lieu, vers 10h20. Les manifestants attendent désormais que les corps soient sortis du bâtiment, ce qui devrait être fait vers 11h.

Les corps ont été découverts peu avant 2h du matin par un bénévole de l'académie culturelle du Kuridstan, au premier étage de ce bâtiment situé près de la gare du Nord. Ttrois douilles ont été retrouvées au sol. «La scène peut laisser penser qu'il s'agit d'une exécution, mais l'enquête devra éclaircir les circonstances exactes de ce drame», a précisé à l'AFP une source policière, sans plus de détail.

Deux des femmes ont été tuées d'une balle dans la tête, la troisième d'une balle dans l'estomac, selon l'agence de presse Firat, réputée proche du PKK, qui indique en outre que l'arme du crime aurait été munie d'un silencieux.

Sur les trois victimes, une était Fidan Dogan, 32 ans, permanente du centre d'information du Kurdistan, a déclaré à l'AFP le responsable du centre, Leon Edart, responsable de la fédération des associations kurdes. Les deux autres femmes sont Sakine Cansiz et Leyla Suylemez, sont également des «activistes» kurdes, selon lui.
Les victimes auraient ouvert la porte à leur(s) assassin(s)

Selon son récit, mercredi à la mi-journée, elles étaient seules dans les locaux du centre d'information, situé au premier étage et pourvu d'un digicode et de sonnettes. En fin d'après-midi, un membre de la communauté a essayé en vain de les joindre. Il a tenté de se rendre sur place mais n'avait pas les clés et n'a pu entrer immédiatement. La découverte des corps n'a eu lieu que dans la nuit. D'après Leon Edart, les victimes auraient ouvert la porte à leur(s) assassin(s).

La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête.
source

tekken

Masculin Nombre de messages : 132
Points : 348
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum