Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


Au moins 39 morts dans un accident de car en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au moins 39 morts dans un accident de car en Italie

Message par tekken le Mar 30 Juil - 12:46


Au moins 39 morts dans un accident de car en Italie

29 juillet 2013 à 07:59 (Mis à jour: 11:38)

L'autobus a plongé d'une trentaine de mètres dans le vide après avoir percuté des voitures sur l'autoroute. On compte au moins 39 morts.

Le véhicule, qui transportait des pélerins napolitains revenant de Pietrelcina, a percuté d'autres voitures sur un pont avant de franchir un rail de sécurité et de tomber 30 mètres plus bas.

Au moins 39 personnes sont mortes et une dizaine ont été grièvement blessées dimanche soir dans le spectaculaire accident d’un autocar transportant des pèlerins près d’Avellino, dans la région de Naples. «Pour le moment, le bilan s’élève à 39 morts», a annoncé lundi matin le ministre italien des Transports Maurizio Lupi.

Il s’agit d’un des accidents de car les plus meurtriers en Europe ces dernières années. Le dernier, en mars 2012 en Suisse, avait fait 28 morts dont 22 enfants.

L’autocar, qui a effectué un véritable vol plané depuis un pont routier, transportait 48 passagers dont de nombreux enfants, tous originaires de la province de Naples. Ils revenaient d’un pèlerinage à Pietrelcina, la ville natale de Padre Pio, un prêtre italien canonisé en 2002 et vénéré dans le sud de l’Italie. Cette tragédie représente un «moment très triste pour l’Italie», a réagi le Premier ministre italien Enrico Letta, en visite à Athènes. Avant d’entamer son intervention lors d’une conférence sur l’Europe et la crise, il a observé une minute de silence en hommage aux victimes.

Le parquet d’Avellino a ouvert une enquête pour «homicides involontaires». Selon l’agence Ansa, l’enquête portera non seulement sur l’éventuelle responsabilité du chauffeur du bus, mort dans l’accident, mais aussi sur l’état du véhicule et la qualité de la barrière de protection défoncée par l’autocar pendant sa course folle. La police routière a déjà saisi les documents du véhicule au siège de la société de transport, Mondotravel, à laquelle appartenait l’autocar. Parallèlement, des examens seront effectués sur le corps du chauffeur pour vérifier si ce dernier avait pris des drogues ou de l’alcool.

Carambolage
Toute la nuit, les pompiers sont intervenus à la lumière de lampes torches, dans des conditions très difficiles, la zone où s’est écrasé l’autocar étant très difficile d’accès. L’accident s’est produit sur un viaduc de l’autoroute A16 Naples-Bari dans la zone de Monteforte Irpino, province d’Avellino, à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Naples.

L’autocar - un gros bus de tourisme - est arrivé à vive allure sur une zone en descente, en dépit de nombreux panneaux de limitation de vitesse, et a percuté les véhicules devant lui, provoquant un énorme carambolage : un photographe de l’AFP a dénombré au moins sept ou huit voitures encastrées les unes dans les autres. Puis l’autocar a défoncé le rail de sécurité du viaduc sur plusieurs mètres et plongé dans des broussailles quelque 30 mètres plus bas. Plusieurs passagers ont été éjectés du véhicule.

«La scène est tragique. Sur la route, il y a des voitures détruites, au moins une dizaine.... Et dessous il y a une trentaine de corps recouverts de draps blancs alignés le long de la route départementale», a raconté un photographe d’Ansa. Lundi vers 11 heures, les secours s’activaient encore, notamment pour évacuer avec des dépanneuses les carcasses des véhicules percutés, ont constaté sur place deux journalistes de l’AFP. Le bus coupé en deux a été enlevé dans la matinée.

Selon des témoins, le car, qui rentrait à Naples, pourrait avoir eu des problèmes de frein. Des journalistes locaux évoquent d’autres hypothèses, parmi lesquelles un endormissement du chauffeur ou l’éclatement d’un pneu. Une survivante, citée par son oncle qui l’a vue brièvement dans un hôpital, affirme qu’un des pneus du bus a explosé et que le chauffeur n’a pas réussi à maîtriser le véhicule. Selon la police routière, il n’y a pas de trace de freinage du bus à l’endroit où l’accident s’est produit.

Le passage en descente où la tragédie s’est déroulée est particulièrement dangereux et plusieurs accidents graves s’y sont produits dans le passé. A la suite de l’accident, l’autoroute A16 Naples-Bari a été fermée à la circulation.

source

tekken

Masculin Nombre de messages : 132
Points : 348
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum