Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


Syrie : l'armée accusée de bombardements massifs et d'attaques chimiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Syrie : l'armée accusée de bombardements massifs et d'attaques chimiques

Message par Braveheart le Mer 21 Aoû - 12:13

Syrie : l'armée accusée de bombardements massifs et d'attaques chimiques

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 21.08.2013 à 08h36 • Mis à jour le 21.08.2013 à 11h43

Des opposants syriens accusent le régime de Bachar Al-Assad d'avoir utilisé des armes chimiques sur des zones tenues par les rebelles dans l'est de Damas, mercredi 21 août, lors d'une campagne de bombardement qualifiée par une ONG de la plus violente "depuis le début de la campagne militaire du régime" dans la région.

Plusieurs quartiers, dont Mouadamiya, la Ghouta, Zamalka et Arbin ont été visés par des tirs d'obus depuis l'aube. Le Comité de coordination locale, une ONG présente sur place, affirme que plusieurs dizaines de cadavres présentant des signes de mort par inhalation de gaz toxiques ont été apportés dans des hôpitaux de campagne autour de la cpaitale.

"De nombreuses victimes sont des femmes et des enfants, a déclaré Bayan Baker, une infirmière d'un centre médical à une dizaine de kilomètres de Damas, citée par Reuters. Ils sont arrivés avec leurs pupilles dilatées, des membres glacés et de la mousse dans leur bouche". Les médecins ont également évoqué des symptômes typiques de victimes de gaz neurotoxique.

Des images diffusées par les opposants, qui n'ont pu être vérifiées indépendamment, montrent des dizaines de corps dans des morgues improvisées, sans traces de blessures apparentes.

Des images diffusées par les opposants montrent des dizaines de corps dans des morgues improvisées, sans traces de blessures apparentes.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (l'OSDH), qui n'a pas confirmé dans un premier temps l'utilisation d'armes chimiques dans les attaques de mercredi, affirme que ces bombardements de grande ampleur ont tué au moins une centaine de personnes, et que le bilan devrait encore augmenter dans la journée. Selon l'OSDH, il s'agit du bombardement le plus violent "depuis le début de la campagne militaire du régime" dans la région.

L'agence de presse officielle SANA a fermement démenti les accusations "d'utilisation d'armes chimiques dans la Ghouta. Il s'agit d'une tentative pour empêcher la commission d'enquête de l'ONU sur les armes chimiques de mener à bien sa mission".

ARRIVÉE D'UNE ÉQUIPE DE L'ONU

Les enquêteurs de l'ONU sont en effet arrivés, dimanche à Damas, pour obtenir des preuves d'une possible utilisation d'armes chimiques dans la guerre civile. L'OSDH a demandé à cette équipe de l'ONU et aux organisations internationales de visiter les zones frappées pour assurer l'arrivée d'aide humanitaire et "lancer une enquête afin de déterminer qui est responsable du bombardement et lui demander des comptes".

Les forces de Bachar Al-Assad et les insurgés s'accusent mutuellement d'avoir eu recours à des armes chimiques, et plusieurs pays occidentaux, dont la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, sont parvenus à la conclusion que du gaz sarin avait été utilisé à plusieurs reprises en Syrie.

Retrouver  l'enquête des reporters du Monde sur l'emploi de gaz toxiques en Syrie

Au terme d'un accord laborieusement négocié pendant plusieurs semaines, l'équipe conduite par le Suédois Ake Sellström a finalement obtenu de pouvoir se rendre sur trois sites parmi les treize suspects dont les Nations unies ont été saisies.

Sur chacun des sites, les inspecteurs ont pour consigne de prélever des échantillons, de recueillir des témoignages de victimes et du personnel médical. Mais le rapport final de la mission de l'ONU risque d'être décevant. Le mandat des inspecteurs se limite à déterminer la présence ou non d'armes chimiques dans les incidents recensés, mais ne prévoit pas de désigner les responsables.
source
avatar
Braveheart
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 1104
Points : 2817
Date d'inscription : 03/09/2008

http://hri-secu.forumsjobs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum