Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


L'épidémie du virus Ebola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'épidémie du virus Ebola

Message par Braveheart le Mer 20 Aoû - 17:52

Ebola : pourquoi le Libéria ne s'en sort pas.

Publié à 17h08, le 20 août 2014 , Modifié à 17h08, le 20 août 2014


ÉPIDÉMIE - Des quatre pays concernés par Ebola, le Libéria est le plus touché. Pour quelles raisons ?

L'épidémie du virus Ebola qui touche depuis mars l'Afrique de l'Ouest, a fait 1.229 morts. Alors que la situation en Guinée est rassurante et que le Nigeria maîtrise la seule chaîne de transmission détectée, la situation au Liberia est inquiétante. Le pays, situé en bordure du golfe de Guinée, voisin de la Côte-D'ivoire, de la Guinée et de la Sierra Leone, concentre 53 des derniers 84 morts et 48 des 113 nouveaux cas détectés en Afrique de l'Ouest. Depuis le début de l'épidémie, c'est aussi au Libéria qu'on comptabilise le plus de décès (466).

>> LIRE AUSSI - Le personnel d'Air France se rebelle

Aveu d'un échec. Lors d'un discours radiotélévisé mardi soir, la présidente n'a pas caché son impuissance "à maîtriser la maladie à cause de déni persistant, de pratiques funéraires traditionnelles, et du non-respect de l'avis des personnels de santé et des mises en garde du gouvernement".

Les préconisations des médecins vont en effet à l'encontre des pratiques locales. Alors qu'il faudrait éviter tout contact avec les cadavres et les enterrer au plus vite, la coutume est de veiller le mort plusieurs jours et de le toucher pour lui dire au revoir. Des gestes de salutation comme celui de se serrer la main sont désormais déconseillés, ce qui peut choquer certaines communautés.

La maladie n'existe pas. C'est dans le quartier West Point à Monrovia qu'a eu lieu dimanche l'attaque d'un centre d'isolement par des jeunes armés. Ils ont provoqué la fuite de 17 malades d'Ebola et ont pillé les lieux, encourant le risque de se contaminer eux-mêmes. Si les patients ont depuis été retrouvés, les propos tenus par les assaillants visaient la présidente Ellen Johnson Sirleaf et niaient la présence d'Ebola dans le pays.

>> LIRE AUSSI - Ebola : le bilan nettement sous-estimé

Trop peu de médecins. Le Libéria accumule les circonstances défavorables selon Cyprien Fabre, responsable du bureau d'aide humanitaire de l'UE pour l'Afrique de l'Ouest, dont la première est "le nombre de médecins ridicule par rapport à la population". Selon les chiffres de l'OMS, on compte au Libéria 0,1 médecin pour 10.000 habitants contre 1 en Guinée, 9 au Nigéria et 2,6 en moyenne pour toute l'Afrique. Au moment où l'épidémie a frappé le pays, seuls 50 médecins y officiaient pour quasiment 4 millions d'habitants.

Des hôpitaux qui ferment. Déjà affaiblies par des décennies de guerre civile, les structures hospitalières du Libéria sont aussi handicapées par la peur qui règne chez le personnel médical. Une partie des infirmières et médecins ayant été contaminée, ceux encore épargnés ont peur de venir sur leur lieu de travail. Plusieurs hôpitaux de la capitale ont d'ailleurs fermé, provoquant le mécontentement des Monroviens qui ne peuvent plus se faire soigner pour les autres maladies régnant au Libéria comme la malaria ou le paludisme.
ebola Libéria contrôle 1280

La capitale touchée. Contrairement à la Guinée où ce sont essentiellement les zones rurales et des villes moyennes qui sont touchées, au Libéria, c'est la capitale Monrovia et ses 1,3 million d'habitants qui sont désormais concernés par l'épidémie. Les autres zones touchées sont toutes densément peuplées et sont limitrophes de la Guinée et de la Sierra Leone.

Ce qui a fait dire au docteur Joanne Liu, directrice de Médecins sans frontières de retour d'une tournée dans les pays touchés, que "nous avons une totale défaillance des infrastructures. Si on ne stabilise pas la situation au Liberia, on ne stabilisera jamais la région". Elle en appelé à "une nouvelle stratégie" car "l'Ebola n'est plus confiné seulement dans quelques villages, il se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants, Monrovia".

Des croyances religieuses qui font du mal. Au Togo et au Nigéria, les autorités religieuses travaillent main dans la main avec l'État afin de lutter contre Ebola. L'archevêque d'Abuja au Nigeria a par exemple décidé de ne plus donner l'hostie sur la langue et de bannir les poignées de main des églises.

Au Libéria, le conseil des Églises, réuni le 7 août, a préféré affirmer qu'Ebola était une "punition divine face aux comportements immoraux, comme l'homosexualité, qui pénètrent le pays". Plutôt que des règles d'hygiène, ils préconisent aux fidèles la prière, la repentance et le jeûne.

>> LIRE AUSSI - Ebola : gare aux prétendus "remèdes miracles"

Le difficile confinement des zones infectées. Face à cette situation inquiétante, la présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, a décrété qu'à partir de mercredi soir, un couvre-feu, de 21 heures à 6 heures, devra être appliqué dans deux quartiers urbains, West Point dans la capitale Monrovia et Dolo Town dans la province de Margibi. Les vidéos-clubs et centres de loisirs devront aussi fermer à partir de 18 heures, a-t-elle annoncé dans un discours radio-télévisé.

Ces deux quartiers sont aussi placés "en quarantaine et sous surveillance sécuritaire. Cela signifie qu'il n'y aura pas de déplacements vers et hors de ces zones", a précisé la présidente. L'annonce a provoqué la colère à West Point où la population a jeté des pierres sur le cordon militaire qui l'entoure. Selon des témoignages locaux, les commerçants du quartier en ont profité pour doubler le prix de leurs marchandises.

Enfin, aux grands maux, les grands moyens, le coordinateur de l'ONU pour Ebola, le docteur David Nabarro a annoncé vouloir mobiliser 7.500 Casques bleus au Libéria pour lutter contre la maladie. Fin juillet déjà, la fermeture des écoles, la mise en congé des fonctionnaires jugés non essentiels et l'accès limité à la capitale avaient déjà été décidé.

>> LIRE AUSSI - Ebola : les traitements expérimentaux peuvent-ils être efficaces ?
source
avatar
Braveheart
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 1104
Points : 2817
Date d'inscription : 03/09/2008

http://hri-secu.forumsjobs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Fièvre Ebola : le Japon prêt à fournir un traitement expérimental

Message par Braveheart le Mar 26 Aoû - 19:01


Fièvre Ebola : le Japon prêt à fournir un traitement expérimental


Le Japon s'est dit prêt lundi à fournir un traitement expérimental mis au point par une entreprise nippone pour lutter contre le virus Ebola qui frappe quatre pays d'Afrique de l'Ouest. «Notre pays est disposé à livrer le médicament en coopération avec le fabricant si l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en fait la demande», a déclaré le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga.

SUR LE MÊME SUJET

   Fièvre Ebola : l'infirmier britannique contaminé a été rapatrié à Londres Fièvre Ebola : l'infirmier britannique contaminé a été rapatrié à Londres
   VIDEOS. Ebola : «Entre six et neuf mois» pour enrayer l'épidémie, selon l'OMS VIDEOS. Ebola : «Entre six et neuf mois» pour enrayer l'épidémie, selon l'OMS
   ABONNES. Le sérum anti-Ebola doit encore faire ses preuves ABONNES. Le sérum anti-Ebola doit encore faire ses preuves
   VIDEO. Fièvre Ebola : 1427 morts selon le dernier bilan VIDEO. Fièvre Ebola : 1427 morts selon le dernier bilan
   Un expert de l'OMS contaminé en Sierra Leone Un expert de l'OMS contaminé en Sierra Leone



Il n'existe actuellement aucun vaccin ou antiviral homologué contre le virus Ebola, qui figure parmi les plus contagieux et mortels chez l'homme dont il peut provoquer la mort en quelques jours. Face à la gravité de l'épidémie actuelle, la pire depuis la découverte du virus il y a une quarantaine d'années, la communauté médicale internationale a cependant approuvé mi-août l'emploi de traitements non homologués.

Le médicament japonais est appelé favipiravir (ou «T-705»). Il est commercialisé sous le nom Avigan par Toyama Chemical, filiale du spécialiste des techniques de l'image FujiFilm Holdings. Par rapport au sérum américain ZMapp, un cocktail de trois anticorps «monoclonaux» disponible en très petites quantités, le favipiravir présente l'avantage d'avoir été homologué en mars au Japon en tant qu'antiviral contre la grippe et est actuellement en phase de tests cliniques aux Etats-Unis. Son administration sous forme de comprimés peut également faciliter le traitement dans des zones aux infrastructures médicales limitées.

VIDEO. Arrêter Ebola «prendra des mois» selon l'OMS


«Avant même que l'OMS ne prenne une décision, nous sommes prêts à répondre aux demandes individuelles (de travailleurs médicaux, NDLR) sous certains conditions s'il s'agit d'un cas urgent», a souligné Yoshihide Suga. Le groupe japonais, connu pour ses appareils photo mais qui a aussi une activité importante dans le domaine médical (radiographie et endoscopie notamment), a indiqué avoir reçu des demandes de l'étranger, sans préciser combien ni de quels pays. «Nous avons des réserves suffisantes pour plus de 20.000 personnes», a ajouté un porte-parole. Le groupe pourrait en préparer davantage par la suite.

Décès d'un médecin libérien traité au sérum expérimental américain ZMapp. Le Dr Abraham Borbor est mort dans la nuit de dimanche à lundi a précisé le ministre libérien de l'information Lewis Brown. «Il montrait des signes de progrès mais il a finalement rendu l'âme. Le gouvernement regrette cette perte et présente ses condoléances à la famille», a-t-il ajouté. Deux autres praticiens soignés avec ce sérum, le ZMapp, «sont toujours sous traitement et il y a des signes d'espoir», a indiqué le ministre.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait fait état le 21 août de «l'amélioration significative», de l'état d'un médecin et d'un infirmier traités au ZMapp au Liberia, ajoutant qu'un autre médecin se portait mieux, mais restait dans un état grave.

Le Liberia avait obtenu la livraison le 13 août par les Etats-Unis pour ces trois praticiens de doses du ZMapp, administré à deux Américains qui ont été déclarés guéris la semaine dernière, ainsi qu'à un prêtre espagnol, décédé le 12 août. Tous trois avaient été contaminés au Liberia. Les très faibles quantités disponibles du ZMapp, qui n'avait jamais été testé auparavant sur des humains, sont épuisées, selon le laboratoire qui le produit.

Le ressortissant britannique contaminé hospitalisé à Londres. Dimanche soir, l'avion militaire transportant un ressortissant britannique contaminé par le virus Ebola a atterri près de Londres. La BBC a diffusé les images de l'atterrissage du C17 spécialement équipé de la Royal Air Force sur la base de Northolt, au nord-ouest de la capitale du Royaume-Uni.

L'homme, qui faisait partie du personnel médical d'ONG en Sierra Leone, participait à «la surveillance, la recherche des contacts et l'enterrement des victimes d'Ebola» à Kenema, a indiqué Yahya Tunis, porte-parole du ministère sierra-léonais de la Santé. Il s'agit du premier Britannique infecté par le virus depuis le début de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola, qui a causé la mort d'au moins 1.427 personnes en Afrique de l'Ouest depuis mars.

L'Ouzbékistan envisage d'interdire les lutteurs des pays touchés
Les organisateurs des championnats du monde de lutte qui se dérouleront en septembre prochain en Ouzbékistan envisagent d'interdire la venue d'athlètes originaires de pays touchés par Ebola rapporte lundi l'agence Interfax.

«L'organisme international de lutte de la FILA (Fédération internationale) a envoyé une lettre au ministère de la Santé publique du pays pour lui demander de permettre aux athlètes des pays touchés par Ebola de participer aux championnats de Tachkent» selon l'agence citant un représentant du ministère sous couvert d'anonymat. Il a ajouté que la décision finale sur cette affaire serait annoncée dans la semaine.

Interfax a indiqué que sept lutteurs du Nigeria et deux de Sierra Leone ont fait part de leur désir de participer aux mondiaux dans la capitale ouzbek du 8 au 14 septembre. Le ministère de la Santé a déclaré que l'Ouzbékistan est en train de prendre toute les mesures possibles pour empêcher la pénétration du virus Ebola dans le pays.

La semaine dernière, les athlètes des pays touchés par Ebola en Afrique de l'Ouest ont été exclus de certaines disciplines aux Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se déroulent en Chine.


VIDEO. Ebola: les Camerounais craignent l'arrivée eventuelle du virus


VIDEO. Libéria: un survivant d'Ebola témoigne


LeParisien.fr















source
avatar
Braveheart
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 1104
Points : 2817
Date d'inscription : 03/09/2008

http://hri-secu.forumsjobs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épidémie du virus Ebola

Message par Azman le Sam 6 Sep - 7:06

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a déclaré vendredi que l'organisation mondiale devrait mettre en place un centre de crise d'Ébola pour arrêter la propagation du virus dans six à neuf mois.

Azman

Nombre de messages : 285
Age : 47
Points : 612
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épidémie du virus Ebola

Message par Cixot le Ven 26 Sep - 8:15

A l'occasion d'une réunion de haut niveau sur l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest au siège des Nations Unies à New York, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi la communauté internationale à être solidaire avec les pays les plus touchés, la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone.
avatar
Cixot
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 782
Points : 1633
Date d'inscription : 01/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épidémie du virus Ebola

Message par Secu Entre Nous le Sam 18 Oct - 8:06

La Chine s'est engagée jeudi à une aide supplémentaire d'au moins 100 millions de yuans (16 millions de dollars US) pour aider l'Afrique de l'Ouest à lutter contre l'épidémie d'Ebola.

Secu Entre Nous

Nombre de messages : 428
Points : 910
Date d'inscription : 21/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épidémie du virus Ebola

Message par Cixot le Jeu 30 Oct - 23:04

Le président américain Barack Obama a rendu hommage mercredi aux travailleurs de la santé qui ont traité des porteurs d'Ebola en Afrique de l'Ouest, les qualifiant de "héros" qui méritent d'être applaudis plutôt que découragés.
avatar
Cixot
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 782
Points : 1633
Date d'inscription : 01/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épidémie du virus Ebola

Message par Agnostique le Sam 1 Nov - 8:56

Un Italien a dû verser 2 500 euros à une oeuvre de charité suite à une blague en lien avec Ebola

Un Italien, arrêté à l'aéroport de Dublin pour avoir fait une blague en lien avec Ebola, a été condamné à payer 2 500 euros (3 130 dollars) à une œuvre de charité afin d'éviter une condamnation pénale, a rapporté vendredi la télévision nationale RTE.

Agnostique

Masculin Nombre de messages : 346
Age : 52
Points : 680
Date d'inscription : 07/11/2008

Feuille de personnage
Estimation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épidémie du virus Ebola

Message par Cixot le Sam 15 Nov - 13:03

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié vendredi un bulletin d'information sur l'évolution des débats concernant d'éventuelles interventions expérimentales dans la lutte contre l'ébola, soulignant la nécessité d'accélérer les essais cliniques de produits sanguins et de médicaments pour lutter contre les foyers de cette maladie.
avatar
Cixot
Moderateur
Moderateur

Masculin Nombre de messages : 782
Points : 1633
Date d'inscription : 01/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épidémie du virus Ebola

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum