Votez
www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
Sondage

La sécurité privé est un métier marginal sans avenir à cause :

19% 19% [ 77 ]
19% 19% [ 74 ]
16% 16% [ 65 ]
19% 19% [ 77 ]
26% 26% [ 102 ]

Total des votes : 395


Centrale nucléaire / Les gardiens de Securitas dans l’action

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Centrale nucléaire / Les gardiens de Securitas dans l’action

Message par ilejeca le Mer 6 Mai - 22:35

Centrale nucléaire / Les gardiens de Securitas dans l’action


La grogne sociale gagne du terrain sur le secteur de la Pointe de Givet. Un nouveau conflit est enregistré au sein de la société de gardiennage Securitas sur le site du centre nucléaire de production d’électricité de Chooz.

Vingt-six personnes travaillent dans cette société sur le site de Chooz. « Les conditions de travail ne cessent de se dégrader », fait remarquer l’une d’entre elles. Elle évoque aussi l’augmentation de la charge de travail, le blocage des négociations sur les salaires, le non-respect des accords, la répression sur les salariés ayant une activité syndicale…

Réunion le 14 mai

Un sentiment de ras-le-bol se dégage, si bien qu’hier matin, dès 5 h 30, les salariés de Securitas, soutenus par la CGT et par la CFDT, sont passés à l’action. Ils ont perturbé l’accès à la centrale en mettant en place un barrage filtrant au carrefour d’accès au site et ce jusqu’aux environs de 10 heures.

Autre élément dans ce conflit social, la direction de Securitas a entamé une procédure de licenciement à l’encontre d’un des salariés de la société de gardiennage. « Pour des motifs futiles. Ça n’a aucun sens », affirme un des agents en conflit. En solidarité et en soutien avec son collègue, un autre salarié a entamé, depuis lundi soir, une grève de la faim. « Les agents Securitas revendiquent la réouverture de négociation réelle et sérieuse débouchant sur un compromis équitable et la réintégration immédiate de leur collègue », stipule, dans un communiqué, les agents en conflit.
Nous avons tenté d’avoir la position de la direction de Securitas sur ce conflit. « Je n’ai pas de déclaration à faire », nous a dit M. Bourgeois, représentant la direction.

Une réunion de négociations ayant été obtenue jeudi 14 mai avec la direction à l’agence de secteur de Securitas à Muizon (Marne), les salariés en conflit, ainsi que le gréviste de la faim ont suspendu leur mouvement.
sources : J.-P. CH., www.lunion.presse.fr

ilejeca

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 37
Points : 284
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum